>  Destinations

Des destinations qui garantissent une grande réussite d'observation

YUHINA vous propose des voyages naturalistes qui sont souvent l’œuvre personnalisée de son équipe de guides.

Chaque guide a sa propre sensibilité, son domaine de compétence, parfois spécifique à certaines espèces « phares » des séjours. Et chacun a également sa façon de faire dans l’animation de terrain, mettant en valeur ses connaissances locales. Les guides sont souvent fidèles à quelques destinations qu’ils connaissent très bien, voire de très longue date. Ils ont de fait créé un réseau solide autour de la logistique et des sites d’observation. Cette fidélité, leur connaissance du terrain, leurs compétences et le réseau, font que nous vous proposons un panel d’espèces observables avec un maximum de garanties. Hormis les impondérables (météo, changement de comportement de certaines espèces, dérangement…), nous pouvons prétendre à un très fort taux de réussite des espèces annoncées. Quand leur observation est moins garantie et plus aléatoire, nous vous l’indiquons dans la fiche technique.

N’oubliez pas également que nous pouvons organiser pour des groupes constitués, voire en individuel, des séjours à la carte (dates différentes, espèces plus ciblées, observation ou photographie, dans une région non proposée…).
Cette formule peu répondre à des attentes plus spécifiques, et nous y sommes ouverts.
N’hésitez pas à nous consulter.
PAPOUASIE OCCIDENTALE : « Les oiseaux de paradis et à berceau »
COMPLET!
Ce voyage ornithologique vous propose la découverte de l’immense biodiversité de la partie occidentale de la Nouvelle Guinée, connue aussi sous le nom d’Irian Jaya. Nous vous invitons à explorer la péninsule de Bomberai à travers les montagnes de l’Arfak et l’île de Waigeo, parmi les recoins les moins visités de la planète, sur la plus grande et la plus élevée des îles tropicales. Ce voyage nous entrainera dans des milieux tout aussi diversifiés, depuis le monde pélagique de l’Océanie, jusqu’aux forêts tropicales de montagne. Mais surtout vous émerveiller lors de l’observation des ravissants oiseaux de paradis. Septembre est l’optimum pour observer les parades des paradisiers et des oiseaux à berceau. Outre cet objectif majeur, la Papouasie occidentale offre une diversité ornithologique remarquable (704 espèces dont des perroquets de toutes tailles et couleurs, des casoars géants, des martins-pêcheurs éblouissants…), sans oublier le reste du vivant dans un contexte culturel étonnant. C’est certainement l’une des dernières grandes terres sauvages du vieux monde tropical. Observer des oiseaux de paradis aux « plumes électriques », explosant au milieu de toutes les nuances de vert, pourrait bien être considéré comme l'un des plus grands spectacles naturels de la Terre. En groupe de 6 personnes maxi, avec un guide (Flamand) parlant français, installé en Papouasie et très spécialisé. Un voyage unique avec une logistique complexe, que notre guide local a su minorer par sa très bonne connaissance (indispensable) des oiseaux, du milieu et de la culture locale.

*Le Prix du voyage est justifié par la petite taille du groupe, un vol long courrier jusqu’à Jakarta + 2 vols intérieurs. Par la qualité de l'expérience ornithologique du guide local dans les habitats de forêt dense prédominants en Papouasie occidentale. Par La capacité de charge (6 personnes) des habitats fragiles et des espèces d'oiseaux sensibles aux perturbations causées par des visites excessives. Par la capacité de l'infrastructure d'hébergement sur les différents sites, l’organisation des affûts et La logistique opérationnelle avec une éthique éco touristique.
SAHARA : mammifères rares du Sahara Atlantique et Oiseaux désertiques
du 08/10/2022 au 17/10/2022
Sylvère CORRE 
2180€ : 10 jours (tout compris) Paris/Paris RESTE 3 PLACES! 
RESTE 3 PLACES!
Le Sahara
a toujours fait rêver les naturalistes, au-delà de son intensité naturelle. Sa faune extrêmement adaptée au climat super aride, représente une entité remarquable. D’autant plus qu’elle appartient en grande partie au paléarctique occidental. Actuellement seul le Maroc offre encore la possibilité d’observer quelques-unes des espèces typiques, voire endémiques des régions sahariennes. Petits carnivores, tels que le chat ganté, le chat des sables, le renard de Rüpell, le chacal doré et le magnifique fennec, peuvent encore être observés dans le grand sud du pays, ainsi que les gazelles dorcas (malheureusement de plus en plus rarement). Depuis Dakhla aux portes de la Mauritanie, nous vous proposons un périple original au bord de l’Atlantique, en période de migration pour rechercher ces espèces rares ainsi qu’une diversité en reptiles et oiseaux désertiques unique. Hébergés en auberge à Dakhla, et avec quelques nuits de bivouac, pour des recherches nocturnes et en terrain isolé. La recherche de ces petits carnivores rares se fera principalement de nuit au phare. « Un séjour très original, au challenge naturaliste ambitieux… »
GHANA : au pays du Picatharte et 755 autres espèces...
du 22/10/2022 au 04/11/2022
Philippe HUET 
3750€ : 14 jours (tout compris) Paris/Accra COMPLET! 
COMPLET!
Le Ghana
est le pays le plus passionnant d’Afrique de l’Ouest pour l’observation des oiseaux. Près de 800 espèces dont certaines très emblématiques : autour à longue queue, guêpier noir et, bien sûr, le picatharte de Guinée, à la fois magnifique et énigmatique. Le Ghana compte 24 espèces de bulbuls, plus de 20 espèces de gobemouches, 12 espèces de calaos, 13 espèces de barbions et barbicans. A l’évidence, c’est le picatharte qui est le “clou” de ce séjour. En 2019, nous avons vécu des sorties merveilleuses et observé cet oiseau unique dans d’excellentes conditions (photos).
SULTANAT D’OMAN : Arabie heureuse ! Des ailes, du soleil, le désert et l'océan !
du 23/10/2022 au 04/11/2022
Gilles TROCHARD 
3450 € : 13 jours (tout compris) Paris/Paris 
Le Sultanat d’Oman reste un pays plein de mystères pour les occidentaux. Il garde, par le détroit d’Ormuz, les portes du Golfe persique. Loin des troubles qui agitent actuellement le Moyen-Orient, Oman est une contrée paisible, habitée par une population charmante et accueillante. Les infrastructures, bien en place, (routes, hôpitaux, universités…) ainsi que les traditions rurales et musulmanes encore présentes, confèrent à ce pays neuf, un aspect original et fascinant. Sa biodiversité, est d’un grand intérêt pour le voyageur naturaliste. Mer, montagne, désert, savane, steppe arbustive, lagunes, mangroves… autant de milieux abritant une avifaune exceptionnelle. Les côtes rocheuses et les fonds de la mer d’Oman et d’Arabie sont également très riches (dauphins et oiseaux pélagiques), une sortie en mer sera prévue pour visiter une colonie de faucons concolores. Au mois de novembre, la population d’oiseaux atteint son maximum et les tortues vertes pondent. La migration bat son plein depuis l’Eurasie vers l’Afrique de l’Est. Les gazelles d’Arabie et d’éventuels mammifères tels que le loup peuvent être rencontrés… Un mélange de faune africaine, paléarctique et du sous contient indien se côtoient à Oman.
NORVEGE : Orques et aurores boréales
du 22/11/2022 au 29/11/2022
Pierre BOUTONNET 
2950€ : 8 jours (tout compris) Paris-Paris COMPLET! 
COMPLET!
Ce voyage exceptionnel
vous mène dans les fjords de Norvège, au nord du Cercle polaire arctique, en hiver. Au départ de Tromsø (ville de plus de 50 000 habitants la plus septentrionale du monde), nous rejoignons le petit port de Skjervøy où nous attends notre bateau, l’Isbjorn (que certains voyageurs Yuhina connaissent bien puisque c’est sur ce même bateau que nous proposons chaque année les séjours au Spitzberg). A cette époque, les harengs viennent frayer dans les fjords norvégiens, attirant les grands cétacés comme les orques. Dès le mois d’octobre, les “baleines tueuses” suivent ces immenses bancs de harengs qui descendent vers les côtes norvégiennes et trouvent refuge dans les fjords aux eaux peu profondes. La région de Tromsø compte parmi les plus grands rassemblements d’orques au monde. Les journées sont courtes en novembre : l’aube et le crépuscule ne tardent pas à ne faire qu’un. Mais c’est la saison idéale, unique, d'observer les aurores boréales. La région de Tromsø est idéalement placée pour ce type d’observation et le bateau permet de rester hors des villes, dont l'éclairage peut s’avérer néfaste à l’observation des aurores boréales. Durant la période de jour (4 à 5 heures), nous naviguerons sur les zones d'observation des cétacés. La nuit venue, nous regagnerons un mouillage paisible pour observer les aurores boréales en prenant tout notre temps pour admirer ce fascinant phénomène naturel. Nous irons à terre afin de bien observer le phénomène.
POLOGNE au coeur de l'Hiver : Spécial AFFUTS LOUPS, bisons, (lynx), loutre, chouette de l'Oural...
du 04/02/2023 au 12/02/2023
Gilles TROCHARD 
1950€ : 8 jours (tout compris / sans le vol) Rzerzow/Rzerzow  
Les Bieszczady (Beskides en français), reliefs modérés du sud-est de la Pologne, frontaliers de la Slovaquie et de l’Ukraine, possèdent la plus remarquable population de grands mammifères d’Europe. Tous les plus grands y sont présents en abondance : ours, loups, lynx, bisons, cerfs, parfois quelques élans venant d’Ukaine, ainsi que bon nombre d’autres mammifères aussi remarquables que la loutre, le chat sauvage et le castor. En hiver, si la neige nous accompagne, l’ambiance y est toute particulière. Les ours seront en hibernation, mais les loups, les bisons d’Europe, la loutre et les castors y sont plus faciles à observer que le reste de l’année. Yuhina proposant déjà de nombreux séjours d’observation de l’ours, nous avons choisi cette saison pour plus d’opportunités de bien observer les loups abondants dans cette région. Et pourquoi pas la chance d’observer la chouette de l’Oural et la Chevêchette. Accueillis par un ami polonais passionné par les grands carnivores, qui nous organisera aussi les affûts à loups...
BORNEO : A la recherche de la Panthère Nébuleuse
du 13/02/2023 au 26/02/2023
Philippe HUET 
3950€ : 14 jours (sans le vol) Paris/Paris Supplément ch. Simple : 580€ - COMPLET! 
COMPLET!
Après trois annulations
(2020, 2021, 2022) nous avons décidé de proposer à nouveau ce fabuleux voyage à Bornéo. Depuis fort longtemps, Yuhina “rêvait” d’organiser ce voyage inédit, un peu comme un défi de naturaliste, une quête du “Graal”… : tenter d’observer l’un des félins les plus mythiques, réputé le plus difficile à voir : la Panthère Nébuleuse. L’animal hante encore les forêts de Bornéo, et on la trouve dans certaines parties d’Asie : Népal, Bangladesh, Laos, Vietnam… Elle a sans doute disparu de Chine et il n’en reste qu’une poignée en Inde. Ses populations ne dépassent pas les 10 000 individus. Les principales causes de sa raréfaction : la perte de ses habitats (essentiellement la déforestation), et la chasse. Avec nos contacts scientifiques à Bornéo, dans l’état du Sabah, nous avons décidé de choisir un seul endroit : la forêt de Deramakot, où nous passerons 11 jours, sans interruption. Cette réserve forestière de 55 000 ha est sans aucun doute le lieu où il est le plus envisageable d’observer le rare félin. La Panthère Nébuleuse n’est pas farouche : elle est simplement discrète, nocturne et arboricole. Mais elle est observée régulièrement à Deramakot. Le déroulé du voyage est simple : sortie nocturne tous les soirs et tous les matins très tôt, en 4 x 4, à sillonner les pistes de Demarakot. Il faut être vigilant, scruter la forêt primaire et ses ambiances envoûtantes… Bien sûr, nous aurons l’occasion d’observer d’autres espèces de mammifères (voir les Rapports des voyages Yuhina 2018 et 2019 - sur demande). Un point important : nous ne pouvons absolument pas prévoir ce que nous verrons. La recherche de la Panthère Nébuleuse sera notre quête nocturne et quotidienne… mais comment assurer son observation à 100 % ? Impossible ! Lors des précédents séjours là-bas, nous avons observé 40 espèces de mammifères. Et il y a bien sûr les oiseaux. Chaque matin et en fin d’après-midi, nous ferons une sortie “ornitho”, à pied, afin d’observer beaucoup d’espèces. Et la moisson promet d’être bonne ! Trogons, calaos, brèves, chouettes, dicées, drongos, martin-pêcheurs, gobemouches, guêpiers malcohas, minivets.
CANARIES : Les Îles Fortunées / avifaune endèmique et saharienne
du 20/02/2023 au 26/02/2023
Gilles TROCHARD 
1700€ : 7 Jours (tout compris / sans le vol) Tenerife/Fuerteventura  
Des volcans ont surgit de l'océan pour former la guirlande insulaire des Canaries. La faune et la flore ont colonisé ces nouvelles terres et pour beaucoup d'entre elles sous des formes endémiques. La réputation de tourisme de masse se fait vite oublier dès que l'on évite les stations balnéaires pour explorer les versants abruptes et sauvages, qui, selon l'altitude et l'orientation, offrent une grande diversité de paysages très spectaculaires. Nous visiterons les laurisylves humides où vivent les deux pigeons endémiques : le pigeon des lauriers et le pigeon de Bolle, les pinèdes de pins des Canaries sur les pentes du Teide (3700 m) avec ses magnifiques pinsons bleus et les fameux serins des Canaries, ainsi que de nombreuses sous espèces de passereaux, puis les champs de lave au milieu d'une caldeira parcourus par le pipit de Berthelot et survolés par le martinet unicolore. Enfin nous vous proposons la visite de l'île Fuerteventura plus aride, à la recherche d'espèces désertiques comme l'outarde houbara (en parade), le roselin githagine, le ganga unibande, la perdrix gambra et le superbe courvite isabelle sans oublier le fameux Tarier des Canaries (endémique de cette seule île). Une sortie en mer sera organisée pour observer des mammifères marins tels que des globicéphales tropicaux.
COSTA RICA : l’explosion de vie tropicale en Amérique centrale
du 20/02/2023 au 05/03/2023
Sylvère CORRE 
3450€ : 14 jours (vol non compris) San Jose/San Jose 
Un pays grand comme la Suisse, coincé entre la mer des Caraïbes et l'océan Pacifique. Un pays possédant 5% de la biodiversité mondiale. Les ornithologues ont recensé + de 870 espèces d'oiseaux. Plus que l'Europe entière !! Situé entre le tropique du Cancer et l'équateur, le Costa Rica bénéficie d'un climat tropical. C'est un vrai paradis pour les amoureux de la Nature. Dans un espace très réduit on trouve une multitude d'écosystèmes (forêts brumeuses de montagne, marécages, forêts sèches, forêts tropicales humides, fleuves côtiers, mangroves, paramo, récifs coralliens, ...). Cette richesse exceptionnelle se maintient grâce aux nombreux parcs nationaux, réserves nationales et réserves privées. Une grande partie des animaux, remarquables et connus d'Amérique du sud, vivent également au Costa Rica : caïmans, paresseux, tapirs, jaguars, pumas, tatous, dendrobates (grenouilles empoisonnées), quetzals, pécaris, morphos (grand papillon bleu), singes hurleurs, boas, ... Aller dans le nouveau monde, est véritablement un voyage de découverte : la plupart des familles d’animaux sont endémiques à ce continent. Avec un kilométrage réduit nous avons choisis parmi les meilleurs biotopes, favorables à l'observation de la faune à cette période de l'année.
JURA & BUGEY: Au pays du lynx boréal
du 04/03/2023 au 11/03/2023
Fred CHICHE ou/et Pierre BOUTONNET - Sylvère CORRE 
1400€ : 8 Jours (tout compris) LYON/LYON 2ème date proposée : du 12 au 19 mars 2023  
Les massifs du Bugey sur la piste du mammifère le plus mythique d’Europe : le lynx Boréal ! Nous tenterons de trouver des indices de présence, comme les traces et les crottes. C’est le moment du rût et nous pourrions également avoir la chance de l’entendre... L’occasion sera belle de chercher et d’observer tous les animaux de ces écosystèmes forestiers. L’accent sera mis sur les mammifères comme l’hermine ou le chat sauvage, les ongulés de montagnes, mais aussi sur les oiseaux : aigle royal et autour des palombes, Chevêchette d'Europe, pic noir et de nombreux passereaux. Des sorties nocturnes nous permettront d’optimiser les rencontres naturalistes en gardant toujours présent à l’esprit que l'observation du lynx, bien que rarissime et aléatoire reste toujours possible !
VERCORS : Spécial Tengmalm / Chevêchette / Blaireau / Aigle royal / Faucon Pélerin
du 06/03/2023 au 10/03/2023
TROCHARD Gilles 
800€ : 5 jours (tout compris) Valence/Valence 
Passionné par les petites chouettes de montagne que j’ai longuement étudiées. Ayant depuis longtemps été sollicité pour leur observation. Je vous propose un court séjour en fin d’hiver, au meilleur moment pour espérer faire de belles observations. Les petites chouettes de montagne sont en pleines parades nuptiales au cœur du mois de mars. Autant la Chevêchette d’Europe diurne, quand on connaît bien ses territoires, est assez facilement observable, autant la Chouette de Tengmalm nocturne est plus «compliquée» . Surtout pour la voir entièrement et pas uniquement au trou d’envol. Mais en plein mois de mars et de période de chant, de jour au crépuscule et en début de nuit à la lampe, en plein chants nuptiaux (superbe ambiance en pleine nuit de fin d’hiver), il est assez facile de l’observer (meilleure période de l’année pour ce rapace nocturne rare). De plus ce sont des espèces remarquablement peu farouches, et pouvant être approchées de très près. En mars, l’hiver prend fin et en fonction de l’enneigement, les premières prairies «verdoyantes» sont très vite prises d’assaut par les blaireaux, renards, cervidés et sangliers. Cette courte période de fin d’hiver est idéale pour observer le blaireau et autres mammifères à la lampe. Enfin mi mars est le plein cœur des parades de l’aigle royal et la fin de celles du faucon pélerin...
MAROC : Les oiseaux du Maghreb / De l'océan au Sahara...
du 05/04/2023 au 16/04/2023
Gilles TROCHARD 
2150€ : 12 jours (tout compris / sans le vol) AGADIR/AGADIR 
Espace et lumière, le pays du soleil couchant pourrait se résumer à ces quelques mots s'il n'était pas si riche d'histoire, de culture et de biodiversité paléarctique. De la côte océanique au Sahara en passant par les le massif volcanique du djebel Siroua (au pays du safran), zones humides, steppes et escarpements se conjuguent pour vous offrir un spectacle ornithologique unique. Les mammifères y sont rares mais remarquables. Les reptiles, d’une grande diversité mais de faible densité sont d’un grand intérêt. La passion de Gilles pour ce groupe de vertébré vous permettra une découverte complémentaire. Migrateurs en route pour Gibraltar, oiseaux du désert, reliques tropicales et sous espèces marocaines de nos oiseaux d'Europe se côtoient dans la plus grande biodiversité du paléarctique occidental. Selon la légende, c'est sur la plage de Massa qu'au Vllème siècle de notre ère, Oqba ben Nafi, conquérant arabe du Maghreb, aurait poussé son cheval jusque dans les flots, montrant ainsi qu'il avait poursuivi sa conquête au nom du prophète jusqu'au "bout de la terre". Ce lieu est devenu également mythique pour les ornithologues par la présence de la dernière colonie mondiale d'ibis chauves.. Une nouvelle formule d’une des destinations préférées par Gilles Trochard qu’il fréquente depuis 30 années. Avec l’aide de son ami Mohamed Moussali chauffeur et ornithologue marocain formé par Gilles, il vous accompagnera sur un voyage riche en émotions naturalistes, paysagère et culturelle. (Sécurité optimum au Maroc voir Fiche technique).
+ Mohamed guide local ornithologue /  Nouveau programme : 1 jour de plus et 2 nuits de bivouac dans le désert. + complet en observations
RAPACES DE FRANCE : Drôme / Ardèche & Grotte Chauvet / Hte Loire
du 23/04/2023 au 01/05/2023
TROCHARD Gilles 
1500€ : 9 jours (tout compris) Valence/Valence 
Un nouveau «challenge» naturaliste que Yuhina vous propose. Essayer d’observer quasiment tous les rapaces diurnes de France lors d’un séjour itinérant entre Drôme, Ardèche et Haute Loire. Une belle occasion de se familiariser avec l’identification des rapaces. La réintroduction des grands rapaces nécrophages en Drôme, l’effort de conservation des rapaces dans les gorges de l’Ardèche, la qualité de la biodiversité en Vercors et Hte Loire et la proximité entre ces régions, rendent ce périple itinérant très favorable à de belles observations. Tous les grands vautours sont présents, du vautour percnoptère (fauve et moine) au superbe gypaète barbu. Tous les aigles (royal, de Bonelli, Botté), tous les milans (noir et royal), jusqu’à l’Elanion très récemment installé ; le faucon pèlerin, le circaète et les plus communs (buse variable, crécerelle, épervier), l’arrivée des bondrées en ce début de mai avec les élégants busards cendrés seront quasiment garantis d’être observés. Avec plus de chances l’autour des palombes, les busards St-martin et des roseaux ainsi que les faucons kobez (possible) et hobereaux en migration en vallée du Rhône, compléteront le «palmarès». La visite de la grotte Chauvet 2 sera programmée en Ardèche, ainsi qu’une ferme bio où l’Elanion vient de s’installer, ferme remarquable exploitée par un ornithologue où la biodiversité a été pleinement valorisée. Notre ami Sébastien vous parlera de ses efforts envers la biodiversité. Bien entendu à cette saison il sera possible d’observer bon nombre de passereaux et d’autres oiseaux remarquables en pleine nidification (Rolliers, fauvettes méditerranéennes, petit-duc Scops, bruants...). Enfin, la beauté des paysages du sud Vercors, des gorges de l’Ardèche, du haut Allier et du volcanisme de la Hte Loire seront le théâtre de l’évolution, de tous ces rapaces...
GRÈCE du nord : Macédoine et Thrace
du 26/04/2023 au 07/05/2023
Sylvère CORRE 
2150€ : 12 jours (tout compris / sans le vol) Thessalonique/Thessalonique 
Malgré le fait que ce pays soit en Europe, la Grèce contraste avec sa culture, ses paysages et ses influences orientales bien différents de l'hexagone. Le Nord du pays a été occupé par différentes civilisations qui ont laissé leurs empreintes comme les byzantins, les turcs ou les slaves. Quatre sites d'importance européenne pour la conservation d'espèces patrimoniales ou de biotopes menacés voire des deux, se situent dans le Nord : le delta de l'Evros, le lac de Kerkini, la forêt de Dadia ainsi que les lacs de Prespa. Nous ne manquerons de visiter ces lieux où abondent une avifaune riche et différente de l'Europe occidental. Dans ce voyage on peut observer : pélicans blancs et frisés, épervier à pieds courts, faucon kobez, gobemouche à collier, pic syriaque, bruant mélanocéphale, entres autres. Mais il n'y a pas que les oiseaux à observer. Les reptiles et les amphibiens sont bien représentés : plus de 20 espèces vivent ici dont la tortue grecque et le boa des sables. Se balader, dans ses écosystèmes méditerranéens enivrent avec ses parfums, ses couleurs, ses lumières et ses chants d'oiseaux.
ESPAGNE : spécial grands prédateurs en Asturies, gîte de Folgueras
du 30/04/2023 au 07/05/2023
Pierre BOUTONNET 
1200€ : 8 jours (tout compris) Oviedo/Oviedo COMPLET! 
COMPLET!
L’Espagne
offre aux curieux de nature une multitude d’occasions de s’émerveiller. Ce séjour nous entraîne dans les provinces de Castille y Léon et des Asturies, qui ne sont pas les régions les plus célèbres et les plus connues des naturalistes, mais recèlent pourtant des merveilles, tant au point de vue de la faune que des paysages.

Nous découvrirons cette province du nord, entre mer et montagne : les Asturies. Elle abrite un des massifs les plus sauvages d’Europe occidentale : les monts Cantabriques. Les traditions montagnardes, peu perverties par le tourisme, confèrent aux paysages un charme indéfinissable. Une ambitieuse politique de protection de la nature a permis de conserver tout l’écosystème montagnard d’Europe occidentale, avec des espèces emblématiques comme la loutre, les grands rapaces, le Grand tétras ou le mystérieux Desman.
La bonne densité des espèces-proies (sangliers, cerfs, chevreuils) et la végétation dense, associées à une faible densité humaine, sont les conditions idéales pour que le loup et l’ours prospèrent.

Nous irons faire un tour dans les immenses espaces steppiques du centre de l’Espagne. La culture et le pâturage extensif des troupeaux de moutons permettent à une belle population de Grandes outardes, oiseau menacé à l’échelle mondiale, de survivre. Et avec lui tout le cortège des espèces de milieux ouverts…
LA PROVENCE : Un printemps au pays du soleil
du 14/05/2023 au 20/05/2023
Sylvère CORRE 
1250€ : 7 jours (tout compris) Orange/Avignon 
La Provence, une des régions les plus touristiques, possède également une faune et une flore les plus riches de France. Ces paysages façonnés par le soleil et le mistral, aux multiples visages, charment très rapidement le visiteur. Avec son géant (Mt Ventoux 1909 mètres), visible quasiment dans toute la région, la Provence peut s’enorgueillir d’avoir plusieurs écosystèmes à haute valeur patrimoniale dont certains unique en France. Bien qu’ayant un axe essentiellement ornithologique, ce voyage a pour but de montrer la faune dans son ensemble avec un intérêt tout particulier pour l’herpétofaune et les mammifères. Alternant sites bien connus et secrets naturalistes bien gardés, cette semaine vous emmène découvrir une partie de la faune méditerranéenne.
ESPAGNE : Extremadure et Sierra de Gredos
du 15/05/2023 au 23/05/2023
Gilles TROCHARD 
1850€ : 9 jours (tout compris/sans le vol) Madrid/Madrid 
En plein cœur de l’Espagne, entre la Castille et l’Andalousie, l’Extremadura n’est connue que par quelques passionnés. Patrie des plus grands conquistadores, elle est également celle des derniers grands rapaces et abrite une biodiversité remarquable en Europe. Des steppes où se reproduisent les remarquables grandes outardes aux sierras « gardées » par le bouquetin ibérique, en passant par les prairies boisées de chênes verts et de chênes liège, cette région est un véritable paradis pour le naturaliste. C’est la région rêvée pour observer la plupart des rapaces et apprendre à les identifier dans de bonnes conditions. Aigles impérial ibérique, royal, botté et de Bonelli, les vautours moines, fauves et percnoptères ainsi que les cigognes noires décrivent un incessant ballet dans des ascendances du début de l’été, au-dessus des escarpements bordant le Tage où la loutre y est commune. Alors que les outardes barbues parcourent la steppe au milieu des gangas, à quelques km des Dehesas habitées par les pies bleues et le rarissime élanion blanc. Ce séjour est certainement, parmi ceux que je propose en Europe, le plus riche en observations d’espèces rares, que l’on réalise dans des conditions exceptionnelles. Dans un rayon de 50 km. La Sierra de Gredos offre également des découvertes naturalistes de qualité. Outre le bouquetin ibérique qui se laisse facilement approcher, la gorgebleue, le bruant ortolan, le cincle plongeur et le monticole de roche font partie des hôtes réguliers de ces montagnes granitiques. Un émerveillement pour les découvreurs attirés par des observations faciles et abondantes, de superbes coups d’œil pour les ornithologues amateurs, avides d’espèces rares et difficiles à approcher ! De belles occasions de réaliser quelques belles images pour les amateurs de photographies. L’Extremadura est une destination généreuse à l’égard de ceux qui veulent s’offrir un festival naturaliste.
FINLANDE ET NORVEGE : De la Taïga à la Toundra - Varanger fjord - Chouettes rares et glouton...
du 05/06/2023 au 17/06/2023
Gilles TROCHARD 
3150€ : 13 jours (tout compris/sans le vol) kajaani/Ivalo 
Cette destination Yuhina nous mènera du centre Est de la Finlande au bord de la frontière russe, jusqu’au célèbre Fjord du Varanger en Norvège. Un dégradé de milieux, de la taïga à la toundra, nous offre la possibilité d’observer un panel d’espèces remarquables.
Pour le paléarctique occidental, cette destination est incontournable pour découvrir de nouvelles espèces et milieux naturels. Depuis les affûts à glouton, ours et loups, en passant par la recherche des espèces rares de rapaces nocturnes telle que la chouette lapone, ainsi que de petits passereaux (bruants, Robin à flanc roux…), nous poursuivrons nos découvertes par le nord de la Finlande pour les Durbec, Mésangeais imitateur, mésange lapone, sizerin flammé, gorge bleue à miroir roux…
Nous finirons par la découverte de la limite nord de la forêt et la toundra autour du W
Varanger Fjord…
Grands rapaces (pygargues, buse pattues, faucon gerfaut…), lagopède des saules et sizerin blanchâtre, colonies d’alcidés (guillemots et macareux…), limicoles et bruants lapon en plumage nuptial, une belle biodiversité en perspective… Sans oublier rennes, élans et tétraonidés pouvant être rencontrés aléatoirement sur la route.
Dans des hébergements choisis pour leur charme, leur accueil francophone en Finlande et leur coûts (la Scandinavie n’étant pas une destination bon marché…). Une belle découverte vous attend…
ROUMANIE: Immersion dans le Delta du Danube
du 05/06/2023 au 15/06/2023
Philippe HUET 
2200€ : 11 Jours (pension complète sans le vol) Bucarest/Bucarest 
Le mythique delta du Danube, en Roumanie, est la plus vaste réserve naturelle d’Europe - s’étendant sur près de 6000 km2 -. Ce voyage Yuhina inédit vous propose une immersion totale au cœur de cette fabuleuse réserve. Pendant ces 10 jours, nous serons logés dans une chambre d’hôtes très confortable, située au cœur du delta, l’idéal pour l’observation ornithologique : plus de 250 espèces d’oiseaux sont observées régulièrement aux alentours. Jour après jour, nous explorerons tous les secteurs du delta. Nous ferons donc beaucoup de sorties en bateau, mais nous consacrerons également deux journées à la découverte de zones plus “terrestres” pour tenter d’observer quelques oiseaux intéressants comme le rossignol progné, le gobemouche à collier ou l'hypolaïs ictérine.
BARONNIES : Le temps des insectes
du 18/06/2023 au 22/06/2023
SYLVERE CORRE 
850€ : 5 jours (tout compris) Orange/Orange 
Premier séjour Yuhina sur l’entomologie. Voilà un thème qui va avec les nouvelles valeurs décroissantes de l’agence : l’observation des insectes en Provence. Ce séjour est destiné à un public curieux et/ou amoureux de la nature. Il sera généraliste et les thèmes abordés sont surtout les papillons de jours et les libellules. Pas d’élitisme. Nos yeux seront attirés par toutes ces petites beautés qui volent ou rampent. Dans des paysages somptueux, venez découvrir la microfaune qui peuple les rivières, les haies, les collines boisés, les landes d’altitude et les pelouses sommitales de Provence. Oscillant entre 60 mètres d’altitude et 1400, les observations s’enchaineront sans jamais se ressembler. Macro-Photographe sont les bienvenus.
SAVOIE : Hte Tarentaise et Hte Maurienne : Alpages et Faune Alpine
du 25/06/2023 au 30/06/2023
Gilles TROCHARD 
900€ : 6 jours (tout compris) Chambéry/Chambéry 
Au cœur des Alpes, Yuhina vous propose un séjour d’observation de la faune alpine, très complet et particulièrement étudié pour éviter des marches difficiles. Nous vous invitons à découvrir une magnifique réserve naturelle en Haute-Tarentaise et une « porte » du Parc national de la Vanoise, en Haute-Maurienne. Bouquetin, chamois, marmotte et hermine agrémenteront une découverte plus large de l’avifaune alpine d’altitude. Les espèces emblématiques, perdrix bartavelle, lagopède alpin, sizerin flammé, niverolle, accenteur alpin, tichodrome, sont observées dans des conditions particulièrement confortables : accès en voiture près des sites d’observation ou à quelques centaines de mètres des hébergements (pas de randonnées pénibles et plus de temps consacré aux observations !). Le gypaète barbu est à l’honneur depuis son retour récent dans les Alpes : un site de reproduction est accessible à proximité d’un des hébergements. Aigle royal, monticole de roche, casse noix moucheté, mésange alpestre, la remarquable rousserolle verderolle, ainsi que d’autres oiseaux plus communs sont recherchés lors de balades faciles dans des sites aux paysages alpins grandioses. Gîte-refuge à l’entrée du Parc national de la Vanoise, à 300 mètres d’une belle population de lagopède et à proximité d’un site de reproduction du gypaète. Nous vous invitons à découvrir une montagne authentique lors de balades adaptées à la contemplation et l’observation.
SPITZBERG : Faune arctique au royaume de l'ours polaire
du 29/06/2023 au 10/07/2023
Sylvère CORRE 
5950€ : 12 jours (tout compris) PARIS/PARIS 
Le Spitzberg, la plus grande île de l’archipel du Svalbard est située dans l'océan arctique, à mi-chemin entre la Norvège et le Pôle Nord. Parmi les terres émergées les plus au nord de l’espace boréal, un désert arctique intact, où nous vous emmenons explorer et rencontrer une faune spécifique, dans un environnement qui est à la fois robuste et fragile. Une nurserie d’ours blancs, des falaises et chaos rocheux couverts d’oiseaux pélagiques, la banquise au nord avec ses phoques et des glaciers géants et magnifiques. Le Spitzberg abrite aussi des mammifères marins, depuis les célèbres bélugas aux morses, en passant par plusieurs espèces de phoques. Un voyage fascinant au milieu d’une nature arctique et d’une géomorphologie glacière époustouflante. A bord d’un bateau aménagé pour 10 passagers seulement, manœuvré par un excellent marin breton depuis 1999. Une expérience rassurante et expérimenté pour l’observation de la faune polaire. La toundra, une fois débarqués, nous offre une modeste diversité ornithologique mais au combien rare et remarquable par la livrée nuptiale d’oiseaux souvent à peine observés au large de nos côtes en hiver, ici peu farouches et en pleine reproduction en ce début d’été. La seule population de rennes sauvages avec le renard polaire et le lagopède alpin vous attendent.
Grâce au courant chaud du « Gulf Stream », le Spitzberg est la terre la plus septentrionale qu’un bateau puisse atteindre en eaux libres. C’est un environnement polaire « placé sur le toit du monde » avec des glaciers, la banquise, des paysages d’une grande beauté… Tout est réuni pour faire du Spitzberg un véritable « jardin polaire »
Le jour permanent au moment où nous le visiterons nous permettra d’être émerveillé 24 heures sur 24 !
Pendant ce séjour, nous irons à la rencontre de ce milieu naturel exceptionnel dans les meilleures conditions de sécurité et de confort pour une découverte naturaliste pleine et intense.
Le climat est relativement doux (entre 5 degrés et 10 degrés) mais très sec comme en montagne, donc aisément supportable. Le bateau, composé de 6 cabines doubles avec douche et toilettes communes, est chauffé à 18 degrés. L’équipage sera composé de personnes expérimentées qui parcourent en bateau les eaux du Spitzberg depuis plus de 20 ans.
Nous sommes à la latitude du nord du Groenland. Dès lors, nous nous immergerons dans un univers vraiment polaire. La faune et les paysages seront les deux aspects de l’île sur lesquels nous nous concentrerons. La flore, unique et originale (12 espèces de fleurs et de mousses), une trentaine d'espèces d'oiseaux (dont certaines uniques) et les mammifères marins et terrestres, mériteront toute notre attention!
LE BRIANCONNAIS : le coeur des Alpes du sud
du 22/07/2023 au 29/07/2023
Sylvère CORRE 
1280€ : 8 jours (tout compris) Briançon/Briançon 
C’est la belle saison dans le massif alpin, toute la nature s’active. Le spectacle est permanent dans les prairies d’altitude. L’axe principal de ce séjour ne sera pas les oiseaux mais plutôt oiseaux et papillons! La richesse des rhopalocères est telle, à ces altitudes, qu’il serait dommage de passer à côté. Les Alpes en juillet pour les papillons, c’est un peu comme la Camargue, pour les oiseaux, au mois de mai ! Apollon, cuivrés, azurés, nacrés, mélitées et nombreux moirés pour ne citer que quelques familles. A cette période les passereaux ont fini leurs nichées et les jeunes se montrent davantage que les adultes. Les chamois et les bouquetins gardent leurs distances et restent visibles pour l’œil averti. Promenades au bord de torrents et petite randonnée (400 m de dénivelé) sont au programme de cette semaine au pays des alpages verdoyants et des ciels bleus.
LES ACORES : Paradis des cétacés
du 12/08/2023 au 19/08/2023
Sylvère CORRE 
1580€ : 8 jours (tout compris sans le vol) PICO/PICO  
Principale île du groupe central de l’archipel des Açores, Pico est un des hotspot mondial pour observer les cétacés dans leurs milieux naturels. La configuration topographique du site, en plein milieu de l’océan Atlantique attire une grande foule d’animaux pélagiques. Les deux mois d’été sont les plus propices à la diversité d’espèces. Plus de 10 espèces sont vus les mois d’été (Juillet et août). Quatre espèces de dauphins sont fréquentes sur le littoral mais la star des lieux, reste, sans conteste, le cachalot. Cet énorme mammifère nous livrera quelques-uns de ces secrets. En l’observant Le tourisme de masse n’a pas encore touché ce coin reculé du Portugal. Avec l’accueil des locaux, le confort de l’hébergement ainsi que la cuisine locale, l’île de Pico reste un des plus beaux coins d’Europe. (Si ce séjour vous tente, contacter au plus vite, l’agence Yuhina, car le peu d’hébergements à Pico, sont pris d’assaut !)
ESPAGNE : Spécial grands et petits carnivores -Voyage unique et exceptionnel-
du 19/09/2023 au 28/09/2023
PIERRE BOUTONNET et Frédéric CHICHE 
1600€ : 10 jours (tout compris) Oviedo/Oviedo 
L’Espagne offre aux curieux de nature une multitude d’occasions de s’émerveiller. Ce séjour nous entraîne dans les provinces de Castille y Léon et des Asturies, qui ne sont pas les régions les plus célèbres et les plus connues des naturalistes, mais recèlent pourtant des merveilles, tant au point de vue de la faune que des paysages. Nous découvrirons cette province du nord, entre mer et montagne : les Asturies. Elle abrite un des massifs les plus sauvages d’Europe occidentale : les monts Cantabriques. Les traditions pastorales montagnardes, peu perverties par le tourisme, confèrent aux paysages un charme indéfinissable. Une ambitieuse politique de protection de la nature a permis de conserver tout l’écosystème montagnard d’Europe occidentale, avec des espèces emblématiques comme la loutre, les grands rapaces, le Grand tétras ou le mystérieux Desman. La bonne densité des espèces-proies (sangliers, cerfs, chevreuils) et la végétation dense, associées à une faible densité humaine, sont les conditions idéales pour que le loup et l’ours prospèrent. Notre attention sera plus porté sur les mammifères difficiles à voir : les « petits », souvent nocturnes, discrets, farouches, ils sont un peu délaissés des naturalistes. Pourtant avec de la connaissance, de la patience, de la constance, des sorties la nuit et un peu de chance il est possible de les observer. Le plus de ce séjour, c’est que nous serons logé dans le gîte naturaliste « Casa Folgueras", situé au coeur de la montagne, entouré de forêt, où les animaux sont nombreux. Lors de petites sortie nocturnes, nous tenterons de voir la genette, le blaireau, la martre, la fouine, le chat sauvage ou le renard…. tous régulièrement observé autour de la maison…
LE DETROIT DE GIBRALTAR : La grande migration région de Tarifa
du 25/09/2023 au 01/10/2023
Philippe HUET 
1200€ : 7 jours (pension complète sans le vol) Malaga/Malaga - Seconde date : du 02 au 08/10/2023 
Le détroit de Gibraltar ! Un lieu unique qui attire les ornithologues venus de l’Europe entière. Chaque année, en septembre et octobre, des centaines de milliers d’oiseaux empruntent cette route migratoire qui leur facilite la vie : l’Afrique n’est qu’à 14 km de là ! Ce sont donc des “troupes” de rapaces, cigognes et autres grands voiliers qui font chaque automne le voyage pour le Sud de l’Espagne. En une semaine et surtout à cette époque, nous mettons toutes les chances de notre côté. L'observation des oiseaux, en pleine migration post-nuptiale, se fait principalement au sommet de deux cols accessibles très facilement. Selon les informations et le temps, nous nous rendrons sur place à plusieurs reprises. Nous ferons également une sortie en mer afin de tenter d’observer quelques espèces pélagiques, puffins, océanites, labbes, fous… et aussi des cétacés, globicéphales, cachalots, dauphins ou orques (95 % de chance de voir au moins une de ces espèces). Nous visiterons également plusieurs sites intéressants, marais, petite vallée de montagne, plaines irriguées, dunes côtières, et… un endroit où nichent désormais plusieurs couples d’ibis chauves. Il y a bien d’autres espèces « phare » : vautour fauve (omniprésent…), vautour moine et de Rüppel, aigle ibérique, circaète Jean-le-Blanc, aigle botté, aigle de Bonelli, bondrée apivore, outarde canetière, guêpier d’Europe et rollier (en migration), ibis falcinelle, spatule blanche, grue cendrée, etc. Fin septembre et début octobre, nous observerons aussi de très nombreux passereaux : alouettes, gobemouches, traquets, fauvettes, pies-grièches, martinets, hirondelles, pipits, bruants, etc.